Allaiter un bébé APLV

Allaiter un bébé APLV

RAPPEL. Je ne suis pas professionnelle de la santé mais seulement une maman qui partage son expérience.

Bonjour à tous, et toutes,

Aujourd’hui j’écris un article spécial puisque depuis quelques semaines, nous avons connu de grand changement, notamment le début de la vie à 4 mais aussi la réorganisation de notre alimentation. Lorsque William a 3 semaines, je trouve qu’il a des coliques, le ventre gonflé et surtout il machouille, ronchonne, a des reflux énormes et les symptômes ne font que de s’empirer… Des pleurs inconsolables, avec deux bébés à gérer, nous sommes un peu perdus. Après avoir vu plusieurs professionnels, personne ne nous écoute vraiment, selon eux un bébé pleure et c’est normal. On me répète qu’il grossit très bien (voir trop? Comment un bébé peut trop grossir???) & j’ai même eu le droit à un petit “bon courage Madame“. Entre celui qui m’informe que les protéines de lait ne passent pas dans mon lait, celui qui m’explique que les probiotiques vont tout changer et l’autre qui pense qu’un régime APLV est impossible, nous ne sommes pas beaucoup avancés. Nous recherchons des informations précises sur le pourquoi des maux de William et plusieurs réponses en découlent :

  1. Le REF (Reflexe d’ejection fort) de la maman peut engendrer des coliques, RGO.
  2. Bébé peut être APLV
  3. Les freins restrictifs à contrôler
  4. Le syndrome de KISS (je détaillerai cela dans un autre article)

Après ces recherches approfondies, Je commence par réduire tous les aliments galactogènes pour voir s’il y a une différence sur mon REF et ce n’est pas forcément concluant, donc nous décidons d’arrêter les PLV, et les allergènes croisés et le changement va opérer. Cela prendra quelques temps, je dirai 10 jours pour commencer à voir les premières améliorations. Il est plus apaisé, va mieux, il sourit à nouveau et peut être avec nous sans se tordre de douleurs.

Cela demande un effort de la part de la maman car allaiter un bébé APLV peut vite être casse tête… il y en a PARTOUT. C’est fatiguant de toujours avoir à vérifier.. Nous passons deux fois plus de temps aux courses, et sans compter l’entourage (Ma mamie adorée) qui pense que les produits sans lactose sont OK pour les bébés APLV.

Je vous récapitule tout ici (disponible aussi sous forme de PDF à télécharger)

  1. Le lactose est le sucre que contient le lait, les protéines de lait sont des protéines (comme son nom l’indique) qui peuvent être difficile à digérer car bébé n’a pas les enzymes nécessaires.
  2. Tous les produits qui contiennent du lait sont à bannir mais aussi les allergènes croisés : Viande de boeuf, agneau, veau, lait de chèvre, lait de jument, lait d’ânesse, lait de brebis et le soja.
  3. Les protéines de lait de vache (et dérivés) restent 3 semaines dans notre lait.
  4. Tenir un journal alimentaire peut grandement vous aider à analyser la source des problèmes.
  5. Bien regarder les étiquettes et rester loin de: Albumine, beurre, crème, caséine, caséinate, caramel (au beurre), lactalbumine, lactoglobine, lactose, fromage, poudre de lait, globuline, babeurre, lactoserum, yaourt, graisse butyrique, galactose, lactosérum, ferments lactiques, E270 (acide lactique), E325 (lactate de sodium), E326 (lactate de potassium) et enfin E327 (lactate de calcium). (je peux en avoir oublier, n’hésitez pas à m’aider à compléter la liste)

C’est un choix pour votre bébé et pour vous, certaines personnes trouveront cela trop contraignant, ou difficiles. (ce que je comprends totalement). Voyez cela comme un défi culinaire, qui en devient fun! Vous allez peut être faire des erreurs (que votre bébé vous fera vite comprendre). Après un mois d’amélioration, je me suis dit que c’était peut être “dans ma tête cette intolérance“, du coup j’ai voulu manger un petit peu de fromage de brebis. J’ai très vite compris, que c’était pas dans ma tête.

Je vous partage des recettes au fur à mesure, toute APLV. N’hésitez pas à me dire si vous souhaitez aussi des recettes spécifiques comme par exemple, sans oeuf? Je suis en pleine phase de test.

Télecharger le guide à imprimer

Je vous souhaite un très bel allaitement et plein de courage!